NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour être informée avant tout le monde

des nouveautés et des pré-commandes (promis ce n'est

jamais plus d'une fois par mois) !

Contact : bonjour@unefillefrancaise.fr

Ce n’est un secret pour personne,

l’industrie de la mode est la 2ème industrie la plus polluante de la planète après l’industrie pétrolière.

Elle dégage 1,2 milliards de tonnes de gaz à effets de serre soit 10% des émissions dans le monde. 

 

C’est un cercle vicieux, la surproduction entraine la surconsommation.

Un français achète en moyenne 9,5 kg de vêtements par an (source Eco TLC, septembre 2019),

soit +40% en 10 ans, en cause notamment la baisse du prix des vêtements. 

 

Les vêtements sont conçus pour la grande majorité soit en polyester, fibre synthétique

créée à partir du pétrole, soit en coton, fibre naturelle extrêmement consommatrice d’eau.

Concrètement, il faut 7 500 litres d’eau pour fabriquer un jean, soit l’équivalent de l’eau

bue par un être humain pendant sept ans (source Nations Unies, mars 2019). 

 

A cela s’ajoutent les conditions de travail exécrables dans lesquelles sont confectionnés,

à l’autre bout du monde, les vêtements de la fast fashion, et les drames humains qui en découlent

(effondrement du Rana Plaza au Bangladesh, persécution des Ouïghours en Chine,…).

 

Tout ceci est très loin de l’image glamour véhiculée par la mode. 

En tant que consommateur, nous avons donc un rôle essentiel à jouer, consommer moins et mieux.

En tant que marque, nous avons une responsabilité urgente à avoir, aux niveaux environnemental et social.

 

 

Chez Une fille française, nous ne revendiquons pas d’être parfaits

mais nous nous efforçons de limiter notre impact sur l’environnement et de participer à l’économie locale. Nous avons également à cœur de démocratiser la mode responsable,

en réduisant les inégalités sociales des travailleuses mais aussi des consommatrices.

Upcycling

Lorsque l’on sait que produire des matières premières épuisent les ressources naturelles

de la planète et que les grandes maisons de textile ont plein de rouleaux de tissus déjà produits

qui dorment dans leur stock, nous nous sommes dit que nous allions dénicher

les perles rares parmi ces fins de rouleaux et invendus pour en faire de jolis vêtements.

Ainsi, en revalorisant des textiles français et européens existants,

nous pourrions « effacer » une partie du CO2 lié à la matière non produite.

 

En France, l’ADEME, Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie,

établissement public sous tutelle du ministère de la Transition écologique et solidaire,

a créé la Base IMPACT qui permet de calculer l’émission en équivalent CO2

des entreprises en fonction de leurs activités.

Cette Base, accessible à tous, nous a permis de calculer l’économie en équivalent carbone

réalisée grâce à notre démarche d’upcycling et à notre production made in France.

 

Vous pouvez retrouver cette information sur chaque fiche produit. 

Eco-conception

Au delà du sourcing de matières premières revalorisées,

nous avons analysé l’ensemble du cycle de vie produit pour, qu’à chaque étape, nous soyons en accord avec nos valeurs environnementales et sociales.

 

• Nous avons fait le choix d’une fabrication locale (à Paris), en série limitée (moins de 20 pièces par modèle), en pré-commande (pas de stock de produits finis), avec un approvisionnement en circuit-court (en France) et nous conservons nos chutes de tissus pour réaliser prochainement

des petits articles (pochettes, chouchous…).

• Nous faisons fabriquer notre vestiaire en Esat, par des personnes en situation de handicap,

pour la grande majorité des femmes, et les accompagnons pour les faire monter progressivement

en compétences sur des pièces de mode (et pas seulement sur la confection

de masques assez classique aujourd’hui en Esat).

• Nous encourageons une consommation raisonnée dans le discours

mais aussi dans les actes en ne pratiquant pas de soldes.

• Nous avons opté pour des emballages recyclés et recyclables et essayons de les limiter

au maximum, uniquement pour les besoins de protection lors du transport.

• Nous préconisons un entretien léger de nos vêtements avec le lavage à la main,

à faible fréquence et l’aération, et encourageons la réparation. 

• Nous recommandons de rapporter les vêtements que vous ne portez plus

en recycleries pour leur donner une 3ème vie.

 

Notre démarche est apprenante avec un objectif d’amélioration continue.

Alors n’hésitez pas si vous avez des suggestions ou des remarques à nous en faire part à l’adresse bonjour@unefillefrancaise.fr 

Made in France

Notre vestiaire est confectionné en France, à Paris…mais ce n’est pas tout.

Tous les partenaires d’une fille française sont des entreprises ou des startups françaises,

y compris l’éditeur de site web et le fournisseur d’emballages,

à l’exception du fournisseur d’étiquettes qui est européen.

Notre volonté est de travailler autant que possible en local et en circuit-court.

Accès à une consommation responsable pour toutes

L’ambition d’Une fille française est de créer des vêtements stylés et responsables

tout en étant accessibles financièrement et ainsi apporter une réponse nouvelle et concrète

à toutes les femmes qui aiment la mode en étant conscientes des enjeux de leur temps.

Pour proposer un vestiaire responsable abordable, il fallait trouver une astuce

pour optimiser le poste principal de coût qui est la confection made in France.

Ainsi, nous avons fait le choix de patrons iconiques, intemporels et universels,

rapides à confectionner mais avec une vraie identité et qualité au niveau des matières sélectionnées. 

Nous avons également opté pour un système de pré-commande qui nous permet

de mutualiser les coûts de coupe et de confection. Enfin nos marges sont réduites au maximum !